Informations légales

 

Édition/publication du site : Alain Plantec

Tél. 02 98 01 81 50

Responsable éditorial : Alain Plantec

 

Hébergement du site : Université de Bretagne Occidentale - http://www.univ-brest.fr

Conditions d'utilisation

Clause de non-responsabilité

La responsabilité du Département informatique ne peut, en aucune manière, être engagée quant au contenu des informations figurant sur ce site ou aux conséquences pouvant résulter de leur utilisation ou interprétation.

Propriété intellectuelle

Ce site web est une oeuvre de création, propriété exclusive du Département informatique, protégé par la législation française et internationale sur le droit de la propriété intellectuelle. Aucune reproduction ou représentation ne peut être réalisée en contravention avec les droits du Département informatique issus de la législation susvisée.

Liens hyper-textes

La mise en place de liens hyper-textes par des tiers vers des pages ou des documents diffusés sur ce site, est autorisée sous réserve que les liens ne contreviennent pas aux intérêts du Département informatique et qu'ils garantissent la possibilité pour l'utilisateur d'identifier l'origine et l'auteur du document. 
 

Avis relatif à la sécurité

Afin d'assurer sa sécurité, ce site Internet emploie des logiciels pour contrôler les flux, pour identifier les tentatives non autorisées de connexion ou de changement de l'information, ou toute autre initiative pouvant causer d'autres dommages. Les tentatives non autorisées de chargement d'information, d'altération des informations, visant à causer un dommage et d'une manière générale toute atteinte à la disponibilité et l'intégrité de ce site sont strictement interdites et seront sanctionnées par le code pénal. Ainsi l'article 323-1 du code pénal prévoit que le fait d'accéder ou de se maintenir frauduleusement, dans tout ou partie d'un système de traitement automatisé de données (c'est le cas d'un site Internet) est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 Euros d'amende. L'article 323-3 du même code prévoit que le fait d'introduire frauduleusement des données dans un système de traitement automatisé ou de supprimer ou de modifier frauduleusement les données qu'il contient est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 Euros d'amende.